Le prochain comité se déroulera le mardi 4 juillet 2017 à l'espace du Val de Gif (place du chapitre).

lundi 18 avril 2011

Les Habits neufs de l’empereur


D’après Andersen
Illustrateur : Parastou Haghi
Edition : Philomèle
Date de parution : 2010
ISBN 978-2-918803-05-8


Résumé :

Un empereur d’une grande coquetterie se fait berné par deux escrocs qui se proposent de lui confectionner un habit dans un tissu extraordinaire, invisible aux personnes sottes ou incapables d’exercer leur métier. Il finira par parader dans toute la ville vêtu de son nouveau costume que personne ne voit. Seul un enfant osera lui dire qu’il est tout nu !

Analyse :

Une xième version plus digeste du conte d’Andersen dans un format léger. L’illustration est vive, pleine d’humour mais malheureusement en contradiction complète avec le texte pour la chute de l’histoire puisque l’empereur n’est pas représenté nu.
Je ne garde pas.


L.A.

Bébé


Auteur: John Burningham
Illustrateur: Helen Oxenbury
Edition: Flammarion
Date de parution: 2011
ISBN:978-2-0812-4619-5


Résumé:

Un nouveau bébé va arriver à la maison. Au fil des mois le futur grand frère s’interroge, se laisse aller à avoir des pensées très intéressées ou à être jaloux parfois. Patiemment maman lui répond, le rassure.

Analyse :

On suit le dialogue mère/fils, au quotidien, tout au long de la grossesse à travers des doubles pages avec en alternance les aventures du bébé, imaginées par le grand frère. Helen Oxenbury adopte alors un autre style très 1930, avec 4 vignettes par page. Un album tendre et humoristique qui montre bien l’évolution des sentiments d’un enfant face à l’arrivée d’un bébé. Un charme certain qui n’empêche pas de trouver l’histoire un peu longue. De plus, on ne peut que s’interroger sur l’absence total du père ???
On peut garder.


L.A.

dimanche 17 avril 2011

Le petit garçon qui disait toujours non


Auteur : David Foenkinos
Illustrateur : Soledad Bravi
Edition : Albin Michel Jeunesse
Date de parution : 2011
ISBN : 978222621993

Résumé :

Un petit garçon, depuis sa naissance, ne sait répondre que « non à toutes les questions qu’on lui pose. Cela l’empêche notamment d’aller à Disneyland Paris, d’avoir des bonbons, de jouer avec des copains,.. Ses parents finissent par l’emmener chez un psychologue pour enfants mais sans succès. Un jour, une nouvelle élève arrive à l’école, et cette fois ci, le petit garçon va devoir changer d’attitude, pour découvrir les joies de l’amour et du oui !

Analyse :

Cette histoire est illustrée par Soledad Bravi avec des petits dessins plus proches de la BD que d’illustrations classiques en album. Elle peut être utile aux parents confrontés par période aux « non » à répétition de leurs enfants, mais son caractère peu vraisemblable nuit à une vraie pédagogie

Tuvalu Une île en tête


Auteur : Barroux
Edition : Mango Jeunesse
Date de parution : 2011
ISBN : 9782740428009

Résumé :

Voici l’histoire de Tuvalu, minuscule petite ile du Pacifique, et de ses habitants qui luttent contre la montée des eaux,. Comment faire pour s’adapter : construire un mur ? faire flotter l’île? la surélever ? … ou bien partir et trouver une nouvelle terre d’accueil ?

Analyse :

C’est un joli conte écologique, mis en image par de grandes illustrations pleines pages. Les personnages sont expressifs, les textes courts, clairs et percutants, réalistes quant aux conséquences tangibles du réchauffement climatique. Mais le ton reste résolument optimiste, prônant la solidarité autour du globe et la capacité de l’homme à s’adapter et à avancer.

mardi 12 avril 2011

Petit Dernier et le grogromonstre


Auteur : Didier Levy
Illustrateur : Frédéric Benaglia
Edition : Sarbacane
Date de parution : 1er semestre 2011
ISBN : 978-2-84865-413-3


Résumé :

Petit dernier veut aller jouer avec ses frères et sœurs plus grands, mais ceux-ci ne sont pas très enthousiastes à l’idée d’avoir Petit dernier dans leurs pattes. Arrivés au jardin, un gros gros monstre avale tout le monde sauf Petit dernier qu’il n’a pas vu. Celui-ci va prendre tout son temps pour les sauver au point que les autres n’y croyaient plus !!
Finalement, Petit dernier sera porté en triomphe pour sa bravoure et son courage.


Analyse :

Un album très drôle sur un thème classique du monstre et du plus petit, mais ici les illustrations sont vraiment amusantes et le texte très bien fait. Le passage où Petit dernier prend son temps pour sauver ses frères et sœurs est extrêmement marrant. Il fera sans doute beaucoup rire les enfants et les parents !!!
Un vrai plaisir de retrouver Petit dernier dans une nouvelle aventure, pour l’instant la série vaut le détour.
A garder
A partir de 3 ans


C.D

Zékéyé et la toute petite musique


Auteur : Nathalie Dieterlé
Edition : Hachette
ISBN : 978-2012245280
Date de parution : 03/2011
A partir 3 ans


Résumé :


Pour appeler la pluie, on fait la fête chez les bamilékés. Le petit Zékéyé s’est fabriqué un tout petit instrument, mais personne ne l’entend. La pluie arrive et les moustiques aussi.
Ils se multiplient et piquent les oreilles et les orteils des musiciens et des danseurs. Comment faire pour les chasser ? Zékéyé, lui, a bien une idée…


Analyse :

Illustrations gaies et chatoyantes représentant une image traditionnelle de la tribu africaine avec ses coutumes. Texte aux sonorités bien rythmées, avec des rebondissements. Cet album est une réédition de 2004, il fait partie de la série des Zékéyé. Celui-ci est particulièrement réussi.


V.I

Album disponible à la Bibliothèque Municipale de Gif-Sur-Yvette.

La toute petite mouche


Auteur : Michaël Rosen
Illustrateur : Kevin Waldron
Edition : Didier jeunesse
ISBN : 9782278065424
Date de parution : 11/2011
Pour les tout-petits


Résumé :

Une petite mouche malicieuse s’amuse à défier de grands et gros animaux :
Un éléphant, un rhinocéros et un tigre. Aucun d’entre eux n’arrivera à l’attraper.


Analyse :

Les illustrations grands formats et des cadrages serrés mettent en avant l’imposante stature des animaux à coté de la petite mouche, le tigre est magnifique. Une petite réserve sur les doubles pages : le rhinocéros, l’éléphant et la végétation se confondent, leurs couleurs ne sont pas assez nuancées.
Le phrasé court avec de nombreuses onomatopées, joue sur la répétition avec humour. Une histoire qui plaira aux petits.


V.I

vendredi 8 avril 2011

La culotte du loup


Auteur :Stéphane Servant
Illustrateur : Laetitia Le Saux
Edition : Didier jeunesse
Date de parution : 2011
Non paginé
ISBN: 978 2 278 06543 1


Résumé :

Pas moyen de dormir tranquillement pour le loup ! Les trois cochons sont là comme dans la comptine et l’appellent : « Loup y es-tu ? Que fais tu ?... » Le loup se lève, veut enfiler sa culotte mais il s’aperçoit qu’elle est toute trouée ! Il court en acheter une autre. Hélas elles sont toutes trop chères et il n’a qu’une pièce en poche ! Le vendeur sans scrupule va trouver une solution : le loup travaillera pour lui et il pourra avoir la culotte désirée. A la fin de sa journée, le pauvre loup est beaucoup trop fatigué pour courir après les cochons. Ceux-ci se sentant invulnérables lui volent la belle culotte du loup… mais gare à eux !!!!


Analyse :

Cette histoire distrayante s’inspire de la comptine tout en la modernisant par un clin d’œil à la publicité et la société de consommation. L’histoire est dynamique, le style est enlevé et bien rythmé. Les illustrations de Laetitia Le Saux, faites de collages sont originales et sympathiques. Les différents personnages sont expressifs, particulièrement les cochons qui se montrent bien malicieux !
Bon album à partir de 4 ans


B.F.

Le carambar sans « A » a un drôle de goût


Auteur : Christine Beigel
Illustrateur : Arnaud Hug
Edition : Sarbacane
ISBN : 978-2-84865-415-7


Résumé :

Une petite fille nous raconte que depuis que son papa est parti de la maison avec sa grosse valise bleue, les bonbons ont un goût bizarre, la maman cultive des plantes carnivores et les nuages font baisser les plafonds de la maison. Elle entretient pourtant un jardin secret (de plantes-bonbons) qui passera l’hiver et sera récolté au début de l’été juste avant le retour (surprise) de papa.


Analyse :

L’ambiance générale de l’album est si lourde (couleurs froides de l’illustration elle-même très géométrique, tristesse de la maman, déprime évidente de l’enfant à l’image de ses bonbons) que j’ai imaginé tout au long de l’album une situation de brouille parentale ou de départ pour maladie, ce qui m’aurait paru justement intense. Quelle surprise donc de découvrir en dernière page que le papa était parti en déplacement professionnel semble-t-il (« ce sera comme ça maintenant : il repartira, il reviendra »). Je conçois que ce type d’absence ne soit pas gaie pour un enfant mais j’aurais préféré qu’elle soit présentée comme un temps différent, avec ses aménagements et surtout en présence d’une enfant que l’on aurait informée et rassurée. Je trouve donc l’impact de l’album en décalage avec le thème ; quant à l’illustration, on aime ou pas !


V.N

Le roi-lapin


Titre : Le roi-lapin
Auteur : Nadine Brun-Cosme
Illustrateur : Anne Isabelle Le Touzé
Edition : L’école des loisirs
Collection : Pastel
ISBN : 978-2-211-20298-5


Résumé :

Un roi-lapin, qui n’a qu’une oreille et ne mange que du chocolat, n’a jamais rencontré personne. Un jour, il croise un lapin blanc qui va lui apprendre qu’être roi c’est commander. Mais commander le lapin blanc va lui faire connaître la fatigue et l’inquiétude et il préférera lui remettre sa couronne. Le lapin blanc lui fera découvrir l’amitié et la couronne sera perdue et oubliée.


Analyse :

La morale de cette histoire est qu’il ne faut pas commander uniquement dans le sens de ce que l’on aime mais aussi de ce qui peut convenir aux autres. C’est ce qui permettra au lapin blanc d’être roi à son tour sans préjudicier au roi-lapin, au point de ne plus donner aucune importance à la couronne et au titre de roi. L’album permet aussi de s’interroger sur l’intérêt de faire pareil que l’autre… Le tout m’a beaucoup rappelé les albums de Claude Boujon.


V.N

Billy le môme


Auteur : Françoise de Guibert
Illustrateur : Ronan Badel
Edition :Thierry Magnier.
ISBN : 978-2-84420-894-1


Résumé :

Billy est si pressé qu’il traverse l’album à cheval galopant, faisant fuir les uns (bêtes sauvages et indiens), ignorant les autres (éleveurs et belle amoureuse), relevant certains défis (rodéo) et en négligeant d’autres (bandits et tricheurs de cartes). Mais qu’est-ce qui fait ainsi galoper Billy ?... Un album en l’honneur des goûters maternels et des crêpes !


Analyse :

Très sympathique album façon western (v. d’ailleurs les dédicaces…). Le rythme est excellent (accentué par le dessin coupé représentant en partie Billy entrant par la page de gauche et ressortant par celle de droite), l’écriture tonique, l’illustration à la fois simple et détaillée dans des tons un peu sépias légèrement rougis (à la façon de vieux westerns). Bref, le lecteur est entraîné comme dans un film jusqu’à la conclusion « savoureuse », après laquelle il pourra s’amuser d’hésiter entre une interprétation au premier degré ou un clin d’œil à l’imaginaire de l’enfant.


V.N

mardi 5 avril 2011

La vie rêvée de monsieur René


Auteur : Léo Timmers
Edition : Milan
ISBN : 978-2-7459-4875-3
Date de parution : 2010

Résumé :

Mr René, peintre de talent, ne vend aucune toile au marché ; Un magicien intervient, tout ce qu'il peindra deviendra réalité. Il assouvit ainsi toutes ses envies d'un coup de pinceau, possédant de plus en plus d'objets, de plus en plus gros, et luxueux, ne sachant plus ce qui lui manque. Jusqu'au jour où Rose, son amie du marché, vient le voir et regrette son absence, et ses tableaux. C'est le déclic. Il fait revenir le magicien qui arrête la magie. Tout redevient images selon le désir de Mr René qui retrouve sa créativité, son inspiration le marché, et offre un tableau à Rose.


Analyse :

L.Timmers est belge. A fait « Je veux qu'on m'aime » « coll. en route, mauvaise troupe » chez Milan petite enfance.
(Coup de cœur FNAC)
Thème : Créativité/imagination/art tués par société de consommation/désir de possession.
Traité simplement, et avec humour. Commence par un hommage à Magritte « ceci n'est pas une pomme » « c'est l'image d'une pomme peinte ») On dirait une vraie ; c'est le déclenchement : Mr René veut tout en vrai ; Le message est intéressant. La vie doit garder une part de rêves. Est-ce bien de voir tout se réaliser sans effort, sans attente ?
L'illustration est très graphique, le trait est très net, très coloré. Grand format carré (comme un cadre de tableau) Mais un doute : est-ce vraiment dessiné ou fait à l'ordinateur ? L'effet d'accumulation est voulu, mais la mise en page est confuse, il est difficile de voir la différence entre les personnages et objets vrais (qui n'ont pas l'air plus réels que leurs dessins) et leurs représentations, ce qui nuit peut-être à la compréhension du message.

C.G

Georgette la Vedette


Auteur : Christine Neumann-Villemin
Illustrateur : Marianne Barcilon
Edition : Kaléïdoscope
ISBN : 978-2-877-67699-1
Date de parution : 03/2011

Résumé :

Pour être à la hauteur des vantardises des Dames Poulettes de la basse-cour, Georgette affirme qu'elle a pondu un œuf carré. La nouvelle fait sensation, et ce mensonge en fait une vraie vedette jusqu'au jour où une oie dubitative demande à voir. Résignée à avouer, honteuse, devant la foule accourue, Georgette est tirée d'affaire in extremis par le poussin qui casse sa coquille à ce moment là !. Après les exclamations admiratives sur le poussin, chacun retourne à d'autres événements sensationnels, et Georgette se contente cette fois, instinct maternel oblige, de câliner son poussin....

Analyse :

Thème : vantardise-mensonge. La fin n'est pas totalement morale car le mensonge n'est pas découvert, ni avoué, mais la leçon en est quand même tirée…
Le texte est très humoristique, plein de bons mots, vif, et pastiche le monde humain. Les dessins, aquarellés, colorés, de même, sont aussi très expressifs, et très drôles, nous laissant voir dans ces dames -poules, beaucoup de caractère humain. On passe un moment très amusant.


C.G

Un peu perdu


Auteur/Illustrateur : Chris Haughton
Edition : Thierry Magnier
Date de parution : Février 2011
ISBN : 978 2- 84420-893-4


Résumé :

Un bébé chouette tombe du nid. Perdu, il rencontre un écureuil qui va l’aider à retrouver sa maman. Bien sûr, bébé chouette avec ses yeux d’enfant va établir un portrait robot peu fiable jusqu’à ce qu’ils rencontrent une grenouille qui connaît la fameuse maman.

Analyse :

L’histoire est fort simple, plus simple que ne laissait présager la citation de Daniel Defoe en début de livre… Le thème fait un peu penser au livre » La plus belle des mamans » commenté plus tôt dans l’année dans la mesure où il traite du décalage entre la réalité et les yeux d’un enfant. Le schéma est celui d’une histoire randonnée, donc plutôt classique.
Le vrai plus de ce livre réside dans l’illustration. Les couleurs sont très profondes et très belles, résolument actuelles. Les dessins sont d’une grande simplicité, très stylisés voire minimalistes tels des dessins d’enfant, mais chaque animal est tout simplement craquant avec des yeux et des mimiques à chaque fois terriblement expressifs. Nous sommes dans un univers totalement naïf , baigné de tendresse , et l’enfant qui ne sait pas lire peut tout comprendre avec ses yeux.
Un livre CHOUETTE qui évoque la peur de la séparation sans dramatiser. Bébé chouette est juste un peu perdu…

C.D

Une force de la nature


Auteur/Illustrateur : Bernard Santini
Edition : Les éditions de la balle
Date de parution : février 2011
ISBN : 978-2-918802-09-9


Résumé :

Une chauve-souris pleure sur son sort : la nature l’a dotée de deux bâches mauves sous les bras. Non seulement elle est ridicule, mais elle ne peut rien faire comme les autres : grimper aux arbres, nager ou courir….
La nuit on la confond avec Batman…
Mais un jour, elle se rend compte que ses deux bâches peuvent la conduire très haut.


Analyse :

Bernard Santini vient du monde de l’animation. Ses dessins à l’ordinateur sont un peu froids. Mais, cette petite souris avec sa tête de vampire renfrogné et ses mimiques expressives est très drôle et attachante.
Avec un texte minimaliste mais efficace, à l’humour décapant, Santini nous fait passer un message : nos défauts après tout sont peut-être des atouts.
Un humour au second degré qui devrait plaire aux enfants de plus de 6 ans et aux adultes.

C.D

Le loup ne nous mangera pas


Auteur : Emily Gravett
Edition : Kaléidoscope
Date de parution : mars 2011
ISBN : 978-2-877-67700-4


Résumé :

Trois petits cochons coquins présentent leur nouveau spectacle : ils ont apprivoisé un loup sauvage !!!
Et c’est fou tout ce qu’ils arrivent à lui faire faire, à ce loup… Le faire tenir sur un tabouret, lui mettre un nœud papillon, lui monter dessus ou encore le faire sauter dans un cerceau, mais quand il s’agit de mettre leurs têtes dans sa gueule… Les choses se corsent.


Analyse :

Un album très court avec des héros que les enfants connaissent très bien : les trois petits cochons et le loup. Cette parodie du conte traditionnel est un vrai régal pour les yeux, les cochons sont drôles et le loup assez pitoyable. Le texte est percutant et simple.
Une réussite.
A garder.
A partir de 3 ans.

C.D