L'équipe de la Médiathèque vous souhaite de belles vacances estivales.

mardi 4 juillet 2017

Le jour de l’âge de raison

Auteur : Didier Lév 
illustrateur : Thomas Baas
Éditeur : Sarbacane
Date de parution : Mai 2017
ISBN : 978-2-84865-969-5
Âge : à partir 4 ans

Résumé :

Dans 7 jours, Georges aura 7 ans, l’âge de raison. Et Georges se demande un peu inquiet ce qui va lui arriver. Alors, chaque jour, il va se poser plein de questions : aura-t-il encore envie de jouer avec ses petites voitures, pourra-t-il rajeunir avec les crèmes anti-âge de sa maman, va-t-il ressembler à son père au même âge ? Toutes ces questions sans réponse l’ennuient alors le jour fatidique, il s’enferme dans la salle de bain face à un miroir et attend. Mais rien ne se passe… Un peu déçu, il entend sonner à la porte et se précipite pour accueillir ses invités. Et finalement, devant tous ses cadeaux, il se dit qu’il n’est pas pressé de grandir. Mais après l’âge de raison, ne dit-on pas qu’il y a l’âge bête…

Analyse : 

Le texte court de Didier Lévy est juste et rassurant accompagnant les nombreux questionnements que les enfants peuvent se poser face au passage du temps et aux changements que cela peut engendrer. La notion de temps est bien marquée grâce à une mise en page où chaque double page est consacrée à un jour et à une question. Les dessins au crayon noir rehaussés de 2 couleurs, le bleu et orange sont sobres et épurés. Seuls, Les dessins du petit Georges sont remplis de couleur le mettant ainsi en premier plan.

Le saule rieur

Auteur : Poc
illustratrice : Maureen Poignonec
Éditeur : Sarbacane
Date de parution : Mai 2017
ISBN : 978-2-84865-956-5
Âge : à partir 4 ans

Résumé :

Un petit garçon aime se retrouver au bord d’un étang pas très loin de chez lui pour pêcher. Un jour, sa ligne de canne à pêche se retrouve emmêlée dans une branche de saule. Surpris, il entend tout à coup un cri. Il va découvrir alors que le saule parle et porte des lunettes. Le petit garçon va passer une journée fantastique au milieu de la nature, des oiseaux et des autres animaux avec le saule rieur, gardien de l’étang. Ainsi, ils vont partager mille et un jeux et devenir ami.

Analyse : 

Même si cet album a un véritable air de famille avec celui intitulé La grande inconnue qu’ils ont déjà co-édité chez les éditeurs Maison Eliza, c’est une vraie bouffée de fraîcheur et de bien-être. Les couleurs des illustrations sont gaies et chatoyantes et fourmillent de milliers de détails. Le petit garçon avec ses petites joues rouges est irrésistible. On le referme avec le sourire aux lèvres. Véritable ode aux joies simples de jeux dans la nature. Une source de bonne humeur…

Fabienne  Teyssier

Michel et Édouard

Auteur : Myriam Picard
Illustrateur : Jérôme Peyrat
Éditeur : Père Fouettard
Date de parution : Mai 2017
ISBN : 978-2-37165-020-6
Âge : à partir 5 ans

Résumé :

Michel et Édouard sont deux moineaux heureux et comblés. Vivant dans un supermarché, ils ont de la nourriture à profusion et se gaussent des humains. Un jour, débarque José, un oiseau migrateur un peu perdu. Les deux comparses vantent les nombreux avantages de leur lieu de vie mais José reste sceptique devant cet endroit si bruyant et sans air. Le lendemain matin, il disparaît et Michel part à sa recherche. Très vite, Il est attiré par deux grandes portes ouvertes et s’envole dans l’air frais. Un sentiment de grand bonheur l’envahit. José avait vraiment raison… Il va chercher Édouard pour qu’ensemble, ils redécouvrent la liberté…

Analyse : 

Cet album se moque de la société de consommation et de ses limites. Il fait une apologie de la liberté et des bienfaits de la nature avec tendresse et sans moralisme. Les moineaux redécouvrent le plaisir des joies simples : l’amitié, la nature. Les illustrations au crayon de couleurs sont fraîches et colorées venant bien soutenir un texte amusant mais sans niaiserie.

Album disponible à la Médiathèque de Gif-Sur-Yvette

Des lucioles

Auteur : Georges Didi-Huberman
Illustrateur : Amélie Jackowski
Éditeur : L’initiale
Collection : Philo et citoyenneté
Date de parution : Mai 2017
ISBN : 978-2-917637-42-5
Âge : à partir 6 ans

Résumé :

Si nous approchons des temps de ténèbres, apprenons à chercher des lumières, fussent-elles aussi minuscules que les lucioles. Partageons-les et devenons des lucioles nous-mêmes, des porteurs de lumières à contre-courant, de paroles contraires, d'actes libres... Le peuple des lucioles, c'est l'enfance du monde.

Analyse :

Choix d’extraits d’un essai philosophique intitulé Survivance des lucioles paru en 2009 aux éditions de Minuit. Un album sur la résistance et l'espoir, figurés par des lucioles dans la nuit. Les lucioles sont ici une métaphore de l’Humanité…Album d’un abord très hermétique et d’un esthétisme peu convaincant. Pour faire réfléchir collectivement sur l’obscurantisme et le pouvoir des lumières… Peu de choses à dire…

Fabienne Teyssier (Médiathèque de Saint-Aubin)

Résumé Survivance des lucioles :
P.P. Pasolini s'inquiétait de la disparition des lucioles, ces lueurs survivantes des contre-pouvoirs tandis que, plus récemment, G. Agamben se penchait sur la destruction de l'expérience. Il faut organiser le pessimisme, conseillait W. Benjamin. Les images aussi, ajoute l'auteur de cette réflexion déclinée autour de cinq thèmes : Enfer, Survivance, Apocalypses, Peuples, Destructions, Images.


Kipik

Auteur : Guarducci Ilaria
Éditeur : Talents hauts
Date de parution : 18 mai 2017
ISBN-13: 978-2362661891

Résumé :

Kipik, un animal, qui pique, est fier de terrifier les autres animaux de la forêt. Il n’a à leur égard aucune tolérance et éprouve même de la satisfaction à enfermer les mésanges dans des pots en verre (car elles font trop de bruit) ou à se moquer des crapauds (car ils sont laids). Mais un jour, Kipik voit ses piques tomber, les uns après les autres.
Etant inoffensif maintenant tous les animaux ne le craignent plus et se moquent de lui, excepté Bernard, un lapin « très sage » qui deviendra son meilleur ami.
Quelque temps plus tard, ses piques repoussent. Que décidera-t-il de faire ? Renouer avec son caractère agressif ou accepter de vivre « paisiblement » avec ses congénères ?

Analyse :

Thèmes riches : vivre-ensemble, méchanceté, cruauté, amitié…
Cet album n’est pas essentiel mais il est quand même intéressant. Le lecteur comprendra que notre caractère n’est pas inné. C’est un choix…

Béatrice AGRAWAL (Médiathèque de Gif-sur-Yvette)

Album disponible à la Médiathèque de Gif-Sur-Yvette






Y'a Rien !

Auteur : Benoît Charlat
Éditeur : Casterman
Date de parution : 17 mai 2017
ISBN-13: 978-2203136779


Résumé :

Une petite mouette, en plein apprentissage de la propreté s’impatiente, seule sur les toilettes. Alors, pour passer le temps, elle appelle un à un tous les membres de la famille. Finalement, une petite crotte arrive  pour le plus grand plaisir de petite mouette et de sa famille !

Analyse :

Une histoire cartonnée, légère et drôle ! Il peut servir de livre outil sur l’apprentissage de la propreté.
Ce petit album montrera aux enfants qu’ils ne sont pas les seuls à devoir attendre, que cela est normal. Les parents pourront leur dire « rappelle-toi la petite mouette, pour elle aussi c’était long, attend un peu, ça va venir… ».
Les illustrations de Benoît Charlat sont dynamiques et amusantes ! Sur certaines pages, des rabats à soulever (pour voir si la petite mouette à réussi à faire) plairont aux enfants.

Benoît Charlat habite Dunkerque. En 1992, un début de cursus scientifique (maths sup-maths spé) confirme son goût pour les petits dessins (au fond de la classe). En 1994, il se lance dans la pub et développe parallèlement une formation de père de famille (naissance de Philomène et Germain). Sa passion pour les couches-culottes, les caprices, les pipi-caca, les gribouillis, les J’aime pas les brocolis fait de lui l’heureux auteur des Zigotos. Depuis, il est auteur pour les tout petits !

Béatrice AGRAWAL (Médiathèque de Gif-sur-Yvette)
Album disponible à la Médiathèque de Gif-Sur-Yvette

Tu me lis cette histoire ?

Auteur : Didier Lévy
Illustrateur :  Kotimi
Éditeur : rue du monde
ISBN : 978-2355044649

Résumé  et analyse :

Maître Chiharu est sans cesse dérangé par les animaux de la forêt. Un oiseau, des singes, un éléphant et une girafe lui demandent s’il ne pourrait pas leur lire une histoire dans son livre rouge. Mais un jour, il rencontre un chat qui lit un livre à la couverture bleue…
C’est un livre simple pour les enfants de maternelle et pour les CP. Le but est de motiver les enfants à l’apprentissage de la lecture, pour qu’ils ne se contentent pas d’écouter les histoires. De plus, l’auteur veut montrer le point de vue de l’adulte ou du grand enfant qui lit sans cesse pour les petits et qui en a assez.
Les illustrations, très sobres et d’une grande simplicité, sont émouvantes et d’une finesse touchante. L’illustrateur japonais utilise peu de couleurs. Les livres ont une couverture colorée pour les mettre en valeur.
Une phrase revient à plusieurs reprises pour accentuer l’idée de l’auteur : « malgré tout (l’homme ou le chat) revient au début du livre et fait la lecture à voix haute ».
A la page 35, chaque personnage a son livre d’une couleur différente (car chaque livre est unique). A la page 40, les enfants de CE1 ou de CE2 savent lire mais ils aiment bien qu’une autre personne continue à leur lire des histoires.
La fin du livre est amusante, la souris arrive quand tous les lecteurs sont endormis.
Que va-t-elle faire ?

Album disponible à la Médiathèque de Gif-Sur-Yvette

Bonne nuit ?

Auteur : Saudo, Coralie
Illustratrice : Di Giacomo, Chris
Éditeur : Frimousse
Collection : Maxi Boum
Date de parution : 18.05.2017
ISBN : 978235213165


Résumé :

Petit Eléphant voudrait bien dormir dans le lit de Grand Eléphant. Malgré le refus de l’adulte, Petit Eléphant se glisse dans le lit de Grand Eléphant. Mais celui-ci ronfle, tire toute la couette, prend toute la place… Petit Eléphant tombe par terre, il décide alors de retourner dans son lit, très fatigué.


Analyse :

Album à partir de 3 ans. Texte sous forme de dialogues entre l’adulte et l’enfant, plein d’humour ainsi que les illustrations. Personnages très expressifs. Un vrai plaisir à découvrir. 

Coralie Saudo a été graphiste puis se tourne vers l’illustration jeunesse en 2008 et enfin l’écriture. Kris Di Giacomo, américaine d’origine, habite Paris depuis 20 ans. Elle a suivi des études de peinture à la Parons School of Design pour se lancer ensuite dans l’illustration.

NR.

Album disponible à la Médiathèque de Gif-Sur-Yvette




Bateaux sur l’eau

Auteur : Doray, Malika
Éditeur : École des Loisirs
Date de parution : 24.05.2017
ISBN : 9782211232258

Résumé :

Dans le bateau, un lapin fait une agréable promenade. S’invite un crocodile. Plouf ! Dans le bateau, huit amis. Mais le bateau est-il suffisamment grand ?

Analyse :

Album cartonné aux vives couleurs et nombreuses découpes. Si la présentation m’a séduite (et devrait plaire aux plus jeunes lecteurs), le texte réduit est un peu décevant et ne reprend pas la comptine traditionnelle figurant au dos du livre. 

NR

Maggie et la biche

Auteur : Amélie Billon                       
Illustrateur : Annette Marnat
Éditeur : Chocolat ! jeunesse
Date de parution : 2017
ISBN : 978-2-917516-59-1
A partir de 4 ans

Résumé :

Maggie dans sa petite maison et la biche dans sa forêt se guettent mutuellement et rêvent de se rencontrer. Le jour où chacune se décide à aller voir l’autre, elles empruntent un chemin différent, s’attendent vainement et trouvent à leur retour chez elles un cadeau laissé par l’autre.

Analyse :

Tant l’histoire que l’illustration font penser à un gentil film d’animation. L’illustratrice, souvent sollicitée pour son classicisme inspiré de Disney, était invitée par l’éditeur à s’en éloigner dans cet album mais l’empreinte reste forte.
Nul doute néanmoins que cet album trouvera son public.

Véronique N.

L’eau des mots

Auteur : Philippe Dorin                       
Illustrateur : Javiera Hiault-Echeverria
Éditeur : Dyozol
Collection : Terratata
Date de parution : mai 2017
ISBN : 979-10-96637-02-7
A partir de 3 ans


Résumé :

Dans le désert, il y a 3 façons de chercher de l’eau : creuser, scruter le nuage de pluie ou partir au loin. Et puis, il y a Sarah qui dit un poème tout haut pour trouver une larme dans le cœur des gens car l’eau viendra du dedans.

Analyse :

Le texte s’apparente à un poème tout simple, à la gloire de la poésie.
Il convient d’ailleurs de le prendre comme tel, la solution de Sarah pour trouver de l’eau n’ayant rien de scientifique… Et d’ailleurs, l’interprétation de cette solution prête agréablement à discussion : eau venant des larmes ou réactivité des gens touchés en leur cœur… ?
L’illustration presque naïve, faite de petits dessins disséminés dans les pages blanche, et la discrète police de caractères conviennent bien pour un joli résultat d’une grande simplicité.

Véronique N.

Comme tout le monde

Auteur : Charlotte Erlih                       
Illustrateur : Marjolaine Leray
Éditeur : Talents hauts
Date de parution : mai 2017
ISBN : 978-2-36266-194-5
A partir de 3 ans

Résumé :

Quand une petite roulotte, bariolée et un peu boulotte, s’arrête dans un village où toutes les maisons sont grises, ces dernières critiquent l’aspect de la nouvelle venue. La petite roulotte fait tout pour leur ressembler mais cela ne suffit jamais à la faire accepter. Quand arrivent d’autres roulottes bariolées, elles n’acceptent pas davantage celle qui a changé son aspect. Une bonne pluie d’orage lui rendra la sérénité…

Analyse :

Soutenu par Amnesty international, cet album aborde avec justesse la question de l’identité, de la différence et de l’intégration. Comment plaire à tous ? En étant comme tout le monde ?
La métaphore (probablement pas anodine) est sympathique et servie par un texte qui joue sur les sons pour un résultat tonique. Le dynamisme de l’ensemble est également servi par l’inscription dans des bulles des cancans des maisons, en opposition aux lignes de narration, écrites en script.
On retrouve avec plaisir le trait dansant des dessins de Marjolaine Leray (notamment Un petit chaperon rouge), essentiellement en rouge et noir sur fond blanc et formidablement expressif.
La fin est ouverte à différentes interprétations, laissant ainsi place à la réflexion et à la discussion. Adroit !

Véronique N.

mardi 6 juin 2017

Une histoire (presque) impossible à raconter

Auteur /illustrateur : Bruno Gibert
Éditeur : Sarbacane
Date de parution : Avril 2017
ISBN : 978-2-84865-968-8
Âge : à partir 6 ans

Résumé :

Il était une fois un lièvre. Un lièvre artiste de cirque. NON ! Je recommence ! Il était une fois un ours. NON ! Et ainsi de suite, l’histoire avance, recule, rebondit sans cesse grâce ou à cause de l’intervention intempestive d’un enfant dans son déroulement …

Analyse :

Cette histoire n’est pas presque impossible à raconter mais vraiment impossible à raconter. Ce récit à plusieurs voix complètement loufoque aurait pu être intéressant si l’intervention de l’enfant imaginaire dans le déroulement de celui-ci n’était pas aussi intrusif. Le lecteur peu à peu arrive à s’y perdre et décroche. On referme l’album sans y avoir compris grand-chose et sans réelle histoire. Décevant et très frustrant !

Fabienne Teyssier

Monsieur Ours veut qu’on le laisse tranquille

Auteur/illustratrice : In-Kyung Noh
Traduit du coréen par Laurana Serres-Giardi
Éditeur : Rue du monde
Date de parution : avril 2017
ISBN : 978-2-35504-460-1
Âge : à partir 4 ans


Résumé :

Monsieur Ours aime se retrouver seul sur son banc pour lire des poèmes et siroter une tasse de thé. Mais un jour, un drôle de lapin passe ainsi qu'une lapine toute triste. Ces deux-là vont se plaire puis se marier sous les yeux d’un ours ravi. Puis, ils vont faire des lapereaux encore et encore… Pour sauvegarder sa tranquillité, monsieur Ours va essayer de trouver des solutions : recouvrir son banc de peinture toute fraiche, mettre une lourde pierre mais rien n’y fait… Alors, il prend son courage à deux mains et va leur avouer la vérité… Il les aime énormément mais parfois, il a besoin aussi d’être seul !

Analyse :

Malgré un défaut de fabrication, cette histoire sous forme de conte est pleine de tendresse et d’humanité. Les illustrations délicates et fines desservent un texte court et drôle. On est en empathie avec cet ours très humain qui n’ose pas avouer son besoin de solitude à cette famille débordant d’énergie. Un hymne au bienfait du dialogue…

Le Raboultaf

Auteur : Yann Walcker
illustrateur : Nathalie Choux
Éditeur : Gallimard jeunesse
Date de parution : Avril 2017
ISBN : 978-2-07-507706-4
Âge : à partir 4 ans

Résumé :

Alice-Malice est une oursonne vivant au Pays Parfait. Mais loin d’être heureuse dans ce monde si parfait, elle ne rêve que d’une chose : découvrir le vaste monde. Ses parents essayent de la dissuader de partir en lui parlant de la dangerosité du monde extérieur et surtout des Raboultafs, sortes d’horribles monstres bleus aux yeux rouges croqueurs d’enfants. Une nuit, un de ces monstres bleus vient toquer à sa fenêtre. Et elle découvre qu’il est loin d’être méchant, bien au contraire…

Analyse :

 Album agréable à tenir en main grâce à une couverture toute douce et veloutée. Ce long texte nous entraîne dans une histoire pleine d’inventivité et de facétie. On y évoque l’amitié mais aussi la peur des autres et la différence. L’auteur a créé ici un vocabulaire spécifique pour décrire  les gestes du Raboultaf. Ainsi, il ne lape pas son lait mais le glougloute, le slurpi-slurpe et même le splotchisplotche »… rendant la lecture plus attractive pour les jeunes auditeurs. Les illustrations sont colorées et fraîches toutes en rondeur même si parfois, le dessin des personnages semble un peu maladroit. On peut regretter une fin prévisible et un message trop évident.

Les auteur/illustratrice : Yann Walcker a écrit notamment la série de petits romans jeunesse Igor petit vampire mais il est aussi parolier et compositeur.
Nathalie Choux, connue pour la série des "Les trop super " travaille aussi pour  la presse et la publicité.

 Album disponible à la Médiathèque de Gif-Sur-Yvette






Il, elle, lui

Auteur : Alice Brière-Haquet
Illustrateur : Olivier Philipponneau / Raphaële Enjary
Éditeur : 3oeil
Date de parution : Avril 2017
ISBN : 978-2-9557770-0-8
Âge : à partir 3 ans

Résumé :

C’est la rencontre entre « Elle » et « Il ». « Elle », elle aime les fraises et les feux de bois. « Il », il aime le camembert et la plage. Mais malgré leurs différences, ils s’aiment et sont heureux. Un jour, va naître de leur amour « Lui ». Lui, petit être tout bleu va tout bouleverser …

Analyse : 

Premier album de cette nouvelle maison d’édition, il a été offert par le conseil départemental aux petits lecteurs des Alpes de Haute-Provence à l’initiative de la médiathèque départementale. Avec des formes géométriques simples mais expressives, quelques touches de couleurs primaires et peu de texte, ce petit album carré a réussi la prouesse de faire passer un message fort. Ici, les différences sont source de richesses et surtout complémentaires. Les joies et les peines apportées par nos enfants sont évoquées avec poésie et délicatesse. Les illustrations réalisées avec la technique de la gravure sur bois sont superbes. Une véritable ode à l’amour familial … Je vous incite à aller voir sur la page Facebook @atelier3oeil pour découvrir les planches des gravures de cet album.

Maison d'édition : nouvellement créée au printemps 2017 sous l’impulsion de 3 graphistes illustrateurs Olivier Philipponneau, Raphaële Enjary et Sylvain Lamy. Le livre est pour eux un lieu d’expérimentations.

 Album disponible à la Médiathèque de Gif-Sur-Yvette

Disparais !

Auteur : Michael Escoffier
Illustrateur : Matthieu Maudet
Éditeur : École des loisirs
Date de parution : avril 2017
ISBN : 9782211231459
Dès 3 ans

Résumé :

Comme beaucoup d’enfants, Charlotte traverse une période où elle a du mal à supporter les remarques désagréables que lui font toujours ses parents. Alors, elle demande une boîte de magie pour son anniversaire afin de les faire disparaître avec sa baguette...et ça marche ! Sauf qu’après avoir fait quelques bêtises en toute liberté, une frayeur lui fait rappeler ses parents de toute urgence pour la rassurer. A la vue du bazar que Charlotte a mis dans le séjour, ce sont ses parents qui lui intiment l’ordre de disparaître dans sa chambre, ouste !


Analyse :

Un petit épisode du quotidien vécu par les enfants et leurs parents est raconté ici avec humour. C’est enlevé, court, dynamique, sur fond de couleurs vives. Les parents jouent le jeu, mais la situation se renverse pour Charlotte. Les parents, en colère, ont quand même le dernier mot ! La magie de Charlotte a ses limites face à l’autorité parentale.
Nombre de familles se reconnaîtront et riront de ce petit sketch sans prétention.

(Remarque : un couple mixte avec une enfant métisse est mis en scène, ce qui n’est pas si courant).

CH.G.
Album disponible à la Médiathèque de Gif-Sur-Yvette

L’ourse

Auteur : José Ramon Alonso
Illustrateur : Lucia Cobo   
Éditeur : Didier jeunesse
Date de parution : 2017 (pour l’édition française)
ISBN : 978-2-278-08537-8
A partir de 3 ans

Résumé :

A l’approche de l’hiver, une ourse se crée un abri et donne naissance à un petit à l’arrivée du printemps.

Analyse : 

L’auteur, écrivain et biologiste, raconte en quelques phrases poétiques les périodes d’hibernation et de gestation.
Sous apparence d’une histoire simple, c’est donc un récit documentaire que nous propose cet album. Cette tranche de vie est magnifiée par les illustrations imprégnées d’émotions et d’environnement. Une illustratrice à suivre…
Beau pour tous et instructif pour les tout jeunes lecteurs !

Véronique N.
Album disponible à la Médiathèque de Gif-Sur-Yvette

Le coupable

Auteur : Sylvain Azial
Illustrateur : Sébastien Touache   
Éditeur : Rouergue
Date de parution : avril 2017
ISBN : 978-2-8126-1221-3
A partir de 5-6 ans

Résumé :

Au moment de partir travailler, le bûcheron ne retrouve pas sa hache. Ne la trouvant nulle part, il sort pour se renseigner auprès de son voisin. C’est alors que naît en lui un soupçon de vol à l’égard de ce dernier qui va tourner à l’obsession et à la certitude. Et pourtant…

Analyse :

La lecture de l’album provoque l’agréable sensation de retrouver l’auteur Tomi Ungerer (notamment Les trois brigands) tant par l’écriture que par l’illustration, et même la qualité de papier.
Toutefois, si les références sont fortes, les particularités également. Le texte utilise volontiers un style direct, et non seulement de narration, notamment lorsque le bûcheron se parle à lui-même. Et, les illustrations sont empruntées à la BD par le trait humoristique et par la mise en page (notamment succession de situations dans une même page).
La connivence entre l’auteur et l’illustrateur donne beaucoup de force à l’album. Ainsi, lorsque le soupçon du bûcheron tourne à l’obsession, les éléments du jardin du voisin sont tous en forme de hache…
Toutefois, deux réserves sont à apporter : La déformation de plusieurs mots (étranche, camouflache, à coup chûr, démachqué…) afin d’y inclure le –ch de la hache n’était pas très utile ; on avait bien compris que l’homme était obnubilé par son outil… Et la fin de l’histoire manque de netteté puisque, au vu de l’illustration, il semble que c’est dans le jardin du voisin que la hache est retrouvée alors que le texte évoque le contraire (échange de regards par-dessus la palissade). Cette imprécision serait-elle volontaire et destinée à faire comprendre au lecteur l’incohérence d’une accusation de vol, née d’un simple soupçon, et oubliée à la simple vue de l’objet recherché ? Possible mais difficile pour les jeunes lecteurs…

Véronique N.

A bas les murs !

Auteur : Eric Battut
Éditeur : Rue du monde
Date de parution : avril 2017
ISBN : 978-2-35504-461-8
A partir de 6 ans

Résumé :

Les princes héritiers du royaume d’un souverain décédé séparent leur peuple en deux et font construire un mur-frontière. Lorsque les enfants des 2 peuples découvrent que les princes continuent de se rencontrer en cachette, ils obtiennent la destruction du mur et exilent les princes au moyen d’avions de papier.

Analyse :

Eric Battut reprend le thème des deux peuples (rouges et bleus) divisés par leur souverain, déjà présent dans l’album Bataille publié en 2000. Mais alors que dans Bataille, les rois se faisaient la guerre et les enfants réconciliaient les peuples par le biais du jeu, dans ce nouvel album, les dirigeants dressent des murs et poursuivent en cachette leurs relations. Signe des temps ?
Malgré l’évolution du thème, on ne peut s’empêcher de comparer les deux albums. La complexité des relations entre souverains et le fantastique (transport en avions de papier) ont remplacé une situation claire (guerre) et l’utilisation poétique d’un élément réel (jeu). Il en résulte une perte d’efficacité dans le message.

Par ailleurs, le format plus grand du nouvel album aurait pu permettre aux belles illustrations d’Eric Battut de s’épanouir mais les charmants personnages habituels de l’auteur, dont les illustrations ont toujours proposé de beaux tableaux de style naïf, ont tristement perdu leur grâce à l’agrandissement !
En conclusion, cet album ne remplacera pas pour moi l’excellent Bataille

Véronique N.

Au fond des bois


Auteure : Anne Cortey
Illustratrice : Julia Wauters
Éditeur : Sarbacane
Date de parution : 1er semestre 2017
I.S.B.N. : 978-2-84865-955-8


Résumé :

Deux jeunes sœurs profitent du retour du beau temps pour partir à l’aventure. Arrivées dans une prairie, elles retirent leurs chaussures et continuent leur marche, libres comme des « enfants sauvages ». Elles traversent un pont qui passe au-dessus d’une étendue d’eau couverte de nénuphars. La plus jeune s’assoie pour admirer le paysage mais quand elle relève la tête, sa sœur a disparu. Le vent se lève, la petite, seule, appelle, la peur s’installe. Mais où est passée sa grande sœur?


Analyse :

Une histoire assez classique faite d’aventure et d’imaginaire. Un peu de suspens pour jouer avec les peurs avant un retour au calme et au confort douillet et rassurant du foyer familial.
Une jolie illustration lumineuse avec un clin d’œil aux nénuphars et au pont japonais de Claude Monet.
Un bel album à partager avec nos futurs petits aventuriers.

S.D.

Album disponible à la Médiathèque de Gif-Sur-Yvette


Moi, mon papa

Auteure : Myriam Ouyessad
Illustrateur : Arnaud Nebbache
Éditeur : Points de suspension
Date de parution : Avril 2017
I.S.B.N. : 979-10-91338-44-8

Résumé :

Deux jeunes garçons jouent sur la plage. Le premier construit un château de sable que le second trouve trop petit car son papa à lui est maçon et il construit des grandes maisons. "Oui mais le mien est architecte et il construit des gratte-ciel". Chacun surenchérit, une moto contre une voiture de course, un gros chien contre un cheval, et ainsi de suite. Jusqu’à l’arrivée de deux hommes, ce qui permet à l’un des enfants de conclure par « Ben moi j’ai 2 papas ».


Analyse :

Jeu de surenchère classique chez les enfants, à qui aura le papa le plus fort, le plus merveilleux, le plus costaud.
Une véritable escalade de paroles mais au final, un seul des deux peut se vanter d’avoir 2 papas.
Une conclusion à laquelle on ne s’attend pas mais qui coule comme une évidence.
Une jolie façon de traiter de ce sujet, avec finesse et délicatesse.

S.D.

Ma cabane de feuilles

Auteur : Soya, Kiyoshi
Illustratrice : Hayashi, Akiko
Traductrice : Altan, Corinne
Éditeur : École des Loisirs
Date de parution : 12.04.2017
ISBN :  9782211231466



Résumé :

Aya joue dans le jardin lorsque la pluie commence à tomber. Les petites gouttes se transforment rapidement en grosses gouttes et la petite fille trouve refuge dans un buisson, véritable cabane de feuilles. Des insectes en quête d’un abri viennent lui tenir compagnie. Aya les accueille mais lorsque la pluie cesse, elle conseille à chacun de retrouver sa maman.

Analyse : 

Album cartonné de petit format. Une histoire toute simple avec peu de texte et des illustrations très douces. Un album plein de poésie qui devrait plaire aux plus jeunes lecteurs tout en leur permettant de rencontrer des insectes qu’ils ne connaissent pas forcément (scarabée, mante religieuse…).

Travail commun pour cet album de Kiyoshi Soya (décédé en 2007) et de Akiko Hayashi, mari et femme. Voir également Mon poussin, album très tendre sur les relations entre un enfant et sa maman.

 NR
Album disponible à la Médiathèque de Gif-Sur-Yvette

Ciels rouges : sur la route de la soie

Auteure : Isabelle Simler
Éditeur : Éditions Courtes et longues
I.S.B.N. : 978-2-35290-179-2
Date de parution : Avril 2017


Résumé :

Une jeune savante, entomologiste et spécialiste des papillons, part pour un grand voyage au nord ouest de la Chine, sur la route de la soie. Elle espère observer de beaux spécimens et peut-être retrouver la trace de la princesse « Papillon » qui l’a tant fait rêver enfant.


Analyse :

S’inspirant d’un long voyage qu’elle a fait dans Xinjiang, au nord-ouest de la Chine, Isabelle Simler nous livre un extraordinaire carnet de voyage. Des doubles-pages aux différents paysages magnifiques, entre déserts et vallées luxuriantes, alternent avec des pages documentaires sur les animaux, le fil à soie et les particularités de cette région de la Chine.
Une illustration d’une extrême finesse pour un voyage des plus merveilleux sur la route de la soie.

Un vrai coup de cœur!

S.D.
Album disponible à la Médiathèque de Gif-Sur-Yvette

Les nuits de Lison

Auteur-illustrateur : André Bouchard
Éditeur : Seuil Jeunesse
Collection : Albums Jeunesse
ISBN : 9791023508840
Âge : Dès 4 ans

Résumé :

Lison est une petite fille pleine d’imagination, surtout le soir, lorsqu’il est l’heure de dormir. Tout est bon pour rejoindre le lit parental (et faire passer des nuits blanches à ses parents) : le noir envahit sa chambre, ses doudous la fixent bizarrement, un moustique va boire tout son sang, les étoiles n’éclairent pas sa chambre…

Analyse :

Le premier titre d’une nouvelle série d’André Bouchard, qui nous a régalé avec Les lions ne mangent pas de croquettes  ou Les Palsou . Un second,  La rentrée de Lison est prévu pour le mois d’août.
L’album comporte 14 histoires de 4 pages chacune. Une vignette par page, style BD ; le texte est dans des bulles. Lison en est le personnage central, d’ailleurs il n’y a qu’elle qui parle. Ses parents, ses doudous sont des seconds rôles muets mais au combien expressifs. Ah les yeux battus et endormis du papa et de la maman ! Presque tout le livre est baigné dans une lueur bleue-début-de-nuit, sauf quelques pages qui sont dans une ambiance jaune-lampe-éclairée. La malice est au rendez-vous et c’est tant mieux : aborder par l’humour le temps du coucher, ce n’est pas si courant. J’ai hâte de retrouver cette héroïne roublarde et énergique.
Album réussi !